Quelles assurances professionnelles souscrire pour un restaurant ?

Restaurants gastronomiques ou à thème, tartes, cafés, pizzerias… Tous les professionnels de l’hôtellerie-restauration ont des obligations d’assurance. A quels services devez-vous souscrire pour vous protéger, vous, votre manager et votre entreprise ? Quelles sont les meilleures protections pour votre activité ? Focus sur les assurances pour un restaurant.

Les assurances obligatoires pour un restaurant

Responsabilité civile professionnelle

La Responsabilité Civile Professionnelle ou RC pro est obligatoire uniquement pour les professionnels réglementés. En revanche, elle peut être très utile pour vous assurer que vous respectez vos obligations de sécurité envers les clients et que vous êtes en mesure de réparer les éventuels dommages.

En tant que restaurateur et du fait de votre forte exposition, nous vous recommandons de vous inscrire. En effet, vous pourriez être tenu responsable des dommages aux personnes et aux bâtiments. Quelques exemples : vous ou un employé blessez ou gênez un invité, une personne se blesse à l’intérieur de votre chambre, une table qui tombe ou un élément décoratif extérieur qui tombe, vous servez un plat qui provoque une intoxication alimentaire…

De nombreuses assurances facultatives peuvent être ajoutées à cette assurance, telles que la protection juridique ou la perte d’exploitation et l’assurance équipement.

Assurance multirisque pour restaurant, bar, brasserie…

Cette solution peut répondre à de nombreux besoins particuliers. Voici quelques exemples :

Les dommages dus à des tiers dans le cadre de l’exploitation de votre installation.
Dommages à l’équipement, aux bâtiments ou à l’inventaire pouvant être causés par des dommages électriques, un incendie, des dégâts des eaux, des catastrophes naturelles ou une pénétration à travers du verre brisé.

Si vous perdez une partie de votre chiffre d’affaires en raison d’un sinistre entraînant (partiellement ou totalement) l’arrêt de l’activité, la garantie pertes d’exploitation peut être activée et vous aider à faire face à des difficultés financières.
L’aide juridictionnelle est intégrée en cas de plainte du client.

Lire aussi...  Ouvrir un restaurant à Paris : conseils de chef pour démarrer et se démarquer

Vous pouvez également compléter votre assurance. En fait, des options spéciales sont créées pour des activités de restauration spéciales. Il est notamment possible d’assurer certains matériels ou marchandises.

Mutuelle santé TNS / salariés 

Une assurance maladie complémentaire doit être fournie à tous les employés. Cette protection collective à l’assurance-santé est obligatoire par la loi depuis le 1er janvier 2016 et doit être appliquée par le premier salarié.

Les partenaires sociaux des Hôtels, Cafés et Restaurants (HCR) négocient le financement des mutuelles de santé et de précaution par le biais d’accords collectifs au profit de tous les salariés (cadres et non-cadres). Cependant, vous pouvez opter pour une couverture plus complète pour faire avancer votre équipe. Vous pouvez toutefois choisir une couverture plus complète pour fidéliser vos équipes.

Régime de prévoyance des restaurateurs

Le régime de retraite dépend de votre statut d’indépendant (TNS) avec les dispositions distinctives reliées à la loi Madelin, ce qui est le cas pour la majorité des hôteliers, ou cadre ou salarié.

Les garanties intéressantes pour protéger votre restaurant

La perte de marchandises

Pendant la livraison, vos marchandises et vos stocks sont des atouts précieux. Que se passe-t-il si le produit est endommagé lors d’un accident ou d’une catastrophe ? Imaginez que le transporteur n’a pas pu vous livrer et n’a plus de marchandise à vous proposer.

Il existe des solutions adaptées, notamment l’assurance des biens et matériaux transportés, voire des biens sous température dirigée (en cas de désunion de la chaîne du froid). À quel type de couverture pouvez-vous prétendre ? Il y a une bonne solution : souscrivez-vous à une assurance pour les marchandises et matériaux transportés ou celle liée aux marchandises en raison de la température régulée.

Lire aussi...  Devenir cuisinier : formation et secrets de chef !

La garantie perte d’exploitation

C’est l’option « indispensable ». De plus, beaucoup de restaurateurs optent pour ce type d’assurance. La garantie perte d’exploitation vous permet de faire face aux difficultés financières que vous rencontrez après un sinistre. Elle vous permet également de bénéficier d’une indemnisation correspondant aux revenus dont vous auriez eu si le sinistre n’avait pas eu lieu.

Selon la gravité du problème, les délais de rétablissement/reconstruction, de réinstallation et de récupération peuvent compter plusieurs mois. Les dommages aux biens dus au mouvement général dans les grandes villes ne peuvent être ignorés et cette garantie est fortement recommandée.

La garantie intoxication alimentaire

En cas d’intoxication alimentaire, il est de votre responsabilité professionnelle d’intervenir ! Les clients peuvent en fait intenter une action en justice si un tel incident se produit. D’où la nécessité d’une protection adéquate, y compris une couverture pour les intoxications alimentaires. De plus, depuis 2007, il est devenu obligatoire pour toute structure qui propose des services de restauration. Dans la plupart des cas, elle est intégrée à l’assurance RC pro.

Le vol d’espèces

Une assurance multirisque professionnelle peut (parfois) vous protéger en cas de vol de biens ou d’espèces, par exemple. Quant aux garanties relatives à votre assurance locale commerciale, elles peuvent couvrir à la fois le bâtiment, ses équipements, son stock et son mobilier, y compris l’indemnisation en espèces en cas de vol !

Quels sont les risques liés aux métiers de la restauration ?

Voici un aperçu des principaux risques liés aux domaines de la restauration :

Dans la cuisine : Ce sont les risques associés au processus de production alimentaire. Il en va de même pour les coupures, les brûlures et les glissades. Dans le même temps, soyez prudent, car l’accident peut se produire si les marchandises stockées tombent.

Lire aussi...  Comment faire de la publicité pour son restaurant ?

Posture et traitement : Les troubles musculo-squelettiques (TMS) peuvent se manifester par des gestes répétitifs et des postures d’action inappropriées. Ils peuvent survenir lors du transport d’assiettes lourdes, de couverts remplis ou de piles d’assiettes.

Dangers chimiques : présents lors des opérations de maintenance des bâtiments et des équipements. Faites également attention aux fumées et émanations de cuisson potentiellement nocives, surtout lors de la carbonisation des graisses animales accumulées sur les ustensiles de cuisine.

Dans la salle : vols fréquents dans les restaurants, mains pleines et filets pour dresser les tables… nombreuses actions des serveurs en cas d’accidents. Les chutes de verre et de couverts brisés, les brûlures dues aux égratignures ou aux plaques chauffantes constituent un risque majeur.

Effets psychologiques : avec des horaires de travail trépidants et irréguliers ou même un travail de nuit, la qualité de vie au travail des personnes travaillant dans l’industrie hôtelière peut être gravement affectée.